Le plein d’énergie avec une cuisine vivante

« Une quête de plaisir et de volupté » Marie Sophie L

Et si manger cru était une réponse aux dérives alimentaires actuelles ? La naturawchef Marie-Sophie L. nous propose un mode de nutrition sain qui réconcilie plaisir et santé, tout en respectant nos besoins et ceux de la planète. Rencontre pour comprendre une autre forme de cuisine, toute en créativité, fraîcheur, gourmandise et sensualité.

« La volupté est pour moi le point de fusion entre la matière et l’esprit autant que de réconciliation entre le plaisir et la santé et…d’équilibre entre nos besoins vitaux et ceux de notre planète aux plans individuel et collectif. » (Marie-Sophie L.)  « L’alimentation crue a changé ma vie, mais j’ai aussi changé ma vie pour elle. »

Le grand public connait votre parcours de comédienne, mais moins celui de naturopathe et de Raw Chef.

 

Expliquez-nous cette reconversion.

 

Marie-Sophie L : Ce n’est pas une reconversion puisque je suis naturopathe depuis 30 ans. Mais la découverte de l’alimentation crue dans mon parcours de vie est plus récente. C’est en revenant d’Inde où j’avais réuni mes enfants dans le temps d’un trekking que j’ai entrepris un jeûne au sortir duquel je me suis surprise à ne plus vouloir me nourrir que d’aliments crus, bruts. Ce fut une révélation. Une révélation sur laquelle je surfe encore aujourd’hui. J’avais aussitôt sillonné les États-Unis et atterri en Californie, berceau de la Raw Food pour étudier dans les meilleures écoles de Cuisine Crue…
J’en suis revenue Raw Chef. Et j’ai alors consacré tout mon temps à faire et mon énergie à faire découvrir l’alimentation crue au travers de mon site internet, de mes formations en ligne, de mes recettes, de mes produits et de mes livres.

 

On sent chez vous que l’alimentation, crue est plus qu’un art de vivre, c’est presque une quête…

 

M-S. L. : La volupté est l’objet essentiel de ma quête. La volupté est pour moi le point de fusion, entre la matière et l’esprit autant que de réconciliation entre le plaisir et la santé et…d’équilibre entre nos besoins vitaux et ceux de notre planète, aux plans individuel et collectif. Et la volupté est démultipliée à la mesure… à la démesure du cœur qui l’accueille pour nourrir notre être dans sa totalité. J’aime énormément mettre en équation dans ma cuisine quelque chose de profondément sensuel et d’éminemment spirituel.

 

La Raw Food, la cuisine crue, qu’est-ce que c’est exactement ?

 

M-S.L. : C’est une alimentation essentiellement végétale, végane : elle se construit à partir de légumes, de fruits, de graines, de noix, d’algues, délaissant les céréales, et excluant les produits issus d’animaux à la seule exception du miel et du pollen. Elle s’élabore à l’aide de techniques qui excluent  la cuisson au profit de la déshydratation en deçà de 42°C, de la germination, du broyage ainsi de la fermentation. C’est une cuisine éminemment vivante, d’une fréquence vibratoire élevée, qui apporte beaucoup d’énergie. Son objectif initial est d’alléger la digestion, d’optimiser la préservation des nutriments, des vitamines et des enzymes des aliments, ceux-ci étant détériorés par la cuisson. C’est  aussi d’apporter à l’organisme une nourriture au plus près de ses besoins physiologiques, surtout maintenant que la toxicité de la cuisson a été dénoncée par des études scientifiques.

 

A qui s’adresse-t-elle ?

 

M-S.L. : Cette alimentation « de pointe » s’adresse à une population soucieuse d’échapper aux dérives alimentaires en retrouvant et en maintenant un équilibre aux plans de la santé ainsi qu’aux personnes désireuses d’augmenter leurs performances et leur vitalité.

 

Vous dites que manger cru a changé votre vie. Expliquez-nous.

 

M-S.L. : L’alimentation crue a changé ma vie, mais j’ai aussi changé ma vie pour elle ! Je lui consacre tout mon temps. J’ai à cœur  de démontrer depuis 7ans que l’alimentation crue, ce ne sont pas seulement des salades et des crudités. Il faut de la créativité, de l’inventivité, car c’est grâce à l’élaboration de vraies et bonnes recettes  « glamour » qu’on peut convaincre de son intérêt. On mange tous trois fois par jour, alors autant le faire avec plaisir ! Quand j’ai reçu ce  « appel du cru », c’est tout un monde qui s’est ouvert à moi j’ai découvert une infinité « Les bénéllées sur la santé de l’alimentation crue sont nombreux : meilleure acuité intellectuelle. Plus grande faculté de récupération à l’effort, plus grande disponibilité à la vie. Energie décuplée. Meilleur intuition. Joie de vivre… »

 

BIO EXPRESS

 

Comédienne bien connue du grand public, Marie-Sophie L. est aussi et surtout naturawchef : naturopathe depuis 2012 après avoir étudié l’art culinaire vegan et cru en Californie. Elle a créé L’instant Cru pour partager les plaisirs de la cuisine végétale et sans cuisson, et vous inviter à expérimenter sa « gastrawnomie » et son pourvoir profondément régénérant. Vous pouvez actuellement déguster sa cuisine mystique restaurant l’Akazar où à découvrir sur son site internet linstantcru.com. Qui vous propose des formations en ligne vous permettant de découvrir et de maitriser les techniques et les recettes de sa cuisine gourmande. En route simplicité : avec plus d’une centaine de vidéos en temps réel, Marie-Sophie vous guide pas à pas et vous accompagne personnellement au fil de votre découverte.

De saveurs et de goûts, le vrai goût des produits bruts et j’ai mis mes papilles en ébullition. Mais surtout, cette alimentation m’a rendu joyeuse. C’est un grand état de joie qui est arrivé et avec elle une grande énergie et une immense joie de vivre.

 

Quels sont ses bénéfices pour la santé ?

 

M.S.L : Les scientifiques ont fait de nombreuses études sérieuses sur la question. Aux Etats-Unis, la « Raw Food » est très suivi par nombre de sportifs, d’athlètes de haut niveau, de stars parce que ses bénéfices sur la santé sont nombreux : meilleur acuité intellectuelle, plus grande faculté de récupération à l’effort, plus grande disponibilité à la vie, énergie décuplée, meilleure intuition, joie de vivre…  Je fais partie des personnes qui dorment peu et depuis que je mange cru, je ne ressens pas la fatigue.

 

Vous arrive-t-il encore de manger « cuit » ?

 

M.S.L : Oui, bien entendu. Mais manger cuit pour moi, c’est comme une cuite ! (rire) Ça calme et en termes vibratoires, je me sens en baisse de régime. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il ne faut pas passer au « tout cru » d’un seul coup. Il faut y aller doucement, par étapes. Un organisme rodé à ingérer, digérer et éliminer de la nourriture cuite a forcément pris des habitudes. Les modifier du jour au lendemain sera certainement déroutant et frustrant. Il faut y aller en douceur et se mettre à l’écoute de son corps. Pour remettre les compteurs à zéro, je vous propose de commencer par une crue de pommes crues en ne mangeant des pommes, rien que des pommes, pendant deux ou trois jours, ou même un seul, comme vous le sentez. La cure de pommes est un détox. J’y ai personnellement recours à chaque fois que je veux remettre  les compteurs à zéro, physiquement ou émotionnellement. Cela aide à faire le calme, le silence à l’intérieur, à y voir plus clair pour mieux entendre ses besoin profonds.

 

Cuisiner cru ne demande-t-il pas plus de temps de préparation, à une époque où tout le monde court après le temps ?

 

M.S.L : Beaucoup de gens trouvent malheureusement le temps de se rendre malade en ne se nourrissant pas correctement. Ils sont alors obligés de trouver le temps de rester des heures dans la salle d’attente de leur médecin ! Le temps est d’abord une question de priorité. Mais surtout, je prouve sur les vidéos filmées en temps réel de mon site internet que la cuisine crue est à la fois très simple et très rapide. Il suffit d’avoir les bons outils, les bons ustensiles comme un blender puissant. Testez une soupe de légumes crus e vous verrez que c’est beaucoup plus rapide que sa version cuite. Idem pour un risotto 100% légumes. Ceux qui ont testé sont tous convaincus !

 

Quels sont vos ingrédients et produits vedettes ? Ceux dont vous ne pourriez pas vous passer et pourquoi ?

 

M.S.L : Premièrement, les graines germées parce qu’elles ont un potentiel nutritionnel exceptionnel et permettant de multiplier par cent les vitamines et les protéines. C’est le jardin le plus frais, le plus vibrant que ‘on puisse avoir dans sa cuisine et ça coûte beaucoup moins cher que la viande ! Deuxièmement, les algues, un de mes produits fétiches au menu de ma carte à L’Alcazar. Troisièmement, les légumes racines (panais, navets, choux raves…) car ils sont à la fois « roots » et très « classes ». Ils ont des parfums divins. Quatrièmement, les graines oléagineuses à commencer par l’amande avec laquelle on peut tout faire. Cinquièmement, la pomme, parce que c’est le fruit parfait, visité par les quatre éléments de façon équitable. Elle permet un grand nettoyage au plan nutritionnel. C’est une bonne fille, une bonne copine, rassurante, rassasiante, pleine de fibres et de vitamines. Elle a tout et est tellement variée !

 

Quelle est votre philosophie de la vie aujourd’hui ?

 

M.S.L : Je vous ‘ai dit. La volupté est l’objet essentiel de ma quête. La volupté est pour moi le point de fusion entre la matière et l’esprit. On est incarné. J’ai mis du temps à le comprendre. Ma philosophie est donc entièrement tournée vers la joie de vivre mais aussi le plaisir de transmettre, d’innover. Je pense que nous sommes tous responsable de nos vies, de ce que nous faisons et de la façon dont nous accueillons les choses. On peut se prendre la vie en pleine gueule ou choisir de l’accueillir et d’en faire le meilleur. Personnellement, j’ai décidé de me faire que du bien avec tout ce qui arrive. C’est vrai avec mon alimentation comme avec les gens que je côtoie.

 

Le matériel pour cuisiner cru

 

  • Un blender puissant pour obtenir des soupes, purées et des préparations lisses et soyeuses.
  • Un robot équipé d’une lame en S ou un mixeur.
  • Un déshydrateur pour concentrer les parfums des ingrédients ou de certaines préparations. A défaut, il est possible d’utiliser un four traditionnel, réglable à moins de 50°C, porte entrouverte.
  • D’excellents couteaux.
  • Une planche à découper.
  • Des tasse et des cuillères à mesurer anglo-saxonnes pour doser rapidement les ingrédients.

 

Santé Femme 1er Septembre 2018