Manger cru. Tout cru : bonne idée ou pas ?

Les bénéfices d’une alimentation équilibrée sur la santé ne sont plus à démontrer. Aujourd’hui, certains nutritionnistes se font les apôtres de la raw-food qui consiste à manger cru, avec des effets brûle-graisses, antifatigue et anti-âge. Doit-on les suivre sur cette voie ?

 

Vive les smoothies !

 

Les smoothies et tous les jus de fruits et légumes crus sont parfaits pour respecter une hygiène alimentaire basée sur la naturopathie. Vous pouvez y ajouter des algues, des vitamines, des plantes, des épices, des graines germées et des laits végétaux. Ils favorisent une bonne alimentation et une saine digestion.

 

Énergie et minceur

 

Le cru est le nouveau « chouchou » des veggies, foodistas et amateurs de nutrition healthy. La raison ?

Consommés crus ou cuits à basse température, les aliments conservent toutes leurs propriétés et toute leur vitalité. Ce qui semble idéal pour se détoxifier et se booster. Selon les experts de la raw-food, un programme cru 100 % veggie, permet de mincir en douceur avec une alimenta ul-tra-saine et recettes énergisantes. Vous vous offrez ainsi des minéraux et des vitamines en pagaille pour une vitalité et une semaine au sommet.

 

Une alimentation « vivante »

 

L’alimentation vivante quant à elle, dite « alimentation haute vitalité », est une alimentation constituée de nourriture « vivante » 100 % naturelle : des graines germées, des fruits et légumes crus et fraîchement cueillis, des graines et fruits oléagineux pré-germés, des algues alimentaires, et des aliments n’ayant été ni cuits ni raffinés, les moins dénaturés possible. Ces aliments sont des préférences biologiques ou cultivés selon les règles de la bio-dynamie, des végétaux non traités non issus d’hybridations ou de manipulation génétiques, dénués d’artifices de culture ayant poussé sur un sol sain.

 

 

Ne pas confondre « CRU » et « VIVANT »

 

Les experts demandent cependant de ne pas confondre le crudivorime avec l’alimentation vivante. Cette dernière apporte davantage d’enzymes qu’une alimentation simplement crudivoriste, à base d’éléments crus. Elle fait la part belle aux graines germées, aux jus d’herbes, aux graines et aux fruits oléagineux pré-germés. Ces derniers s’obtiennent après un trempage de 24 heures environ. Noix diverses et graines oléagineux, entament une pré-germination lors du trempage. Les enzymes s’activent et rendent l’aliment vivant et surtout plus facile à digérer.

 

Bon pour la santé

 

Consommer trop d’aliments transformés a des effets nuisibles sur le corps et la santé : surpoids, fatigue chronique, vieillissement prématuré…

Une façon naturelle de se nourrir existe partout, l’alimentation crue et vegan, dont les nombreux bénéfices sont scientifiquement prouvés : le fait de ne pas exposer les aliments à la chaleur (donc à la cuisson) maximise leur apport nutritionnel et prévient l’apparition de multiples maux et maladies.

 

Vice les enzymes

 

Les enzymes sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, ils sont l’énergie de la vie. Les aliments contenant le plus d’enzymes sont les graines germées et les jeunes pousses. Les graines germées sont excellentes sur le plan nutritionnel et peuvent être aussi utilisées pour réaliser des galettes esséniennes et des jus d’herbes.

 

C’est pas facile

 

Facile à réaliser (il vous suffit d’un blender), la cuisine crue se décline à l’envi, tantôt sucrée, tantôt salée. Oubliez casseroles et temps de cuisson et préparez des repas tout crus, pleins d’énergie et de saveurs originelles.

 

De l’intérêt du cru

 

Pourquoi les naturopathes et certains nutritionnistes vous conseillent-ils de privilégier le cru et le vivant ? Parce que certains des éléments contenus dans les aliments qui font tout leur intérêt pour la santé sont très fragiles et se détériorent ou disparaissent totalement avec la cuisson. Crus, les aliments conservent toutes leurs vitamines et enzymes, leurs sels minéraux restent plus facilement assimilables.

 

Fruits et légumes vivants

 

Les naturopathes sont formels : les fruits et les légumes sont vos meilleurs alliés santé, ils font du bien à votre corps de l’intérieur : ils vous assurent une peau saine et claire et des organes en pleine forme.

  • Les fruits et les légumes crus sont un apport de minéraux et nutriments bio-assimilables, : vitamine C, B, K, calcium, potassium, fer etc.
  • Les crudités sont une bonne habitude alimentaire grâce à leurs enzymes restées intactes, elles allègent les repas.

 

 

Que manger quand on cuisine cru et vivant ?

 

  • Des légumes et des fruits
  • Des graines germées et des jeunes pousses (alfalfa, fenugrec, lentille, tournesol, radis, chou, cresson, roquette, chia, betterave…)
  • Des jus de légumes et de fruits
  • Des smoothies : mélanges de fruits, parfois avec des légumes feuilles (smoothie vert)
  • Des oléagineux trempés : amande, noisette, noix, pignons de pin… Préalablement trempés au moins 4 heures ou sous forme de purée.
  • Des graines : tournesol, lin, chia, courges, sésame, chanvre … Que vous pouvez aussi faire tremper.
  • Des légumes lacto fermentés
  • Des huiles bio de premières pressions à froid
  • Des fruits secs, déshydratés
  • De la sauce soja fermenté le style tamari
  • Des boissons végétales (lait d’amande, de sarrasin, de chanvre, de sésame…)
  • Des épices (curcuma, piment de Cayenne…)
  • Des algues (spiruline, noiri, chorelle…)

 

Les crudités réduisent le volume de l’assiette car elles rassasient mais il faut bien les mastiquer pour éviter les ballonnements.

 

  • Les végétaux crus comptent parmi les aliments qui détoxinent le mieux. Ils drainent les organes comme le foie, les reins, les intestins, ils « nettoient » aussi la peau. Libérés de ce qui les encombrent, ces organes fonctionnent alors beaucoup mieux.
  • Les crudités, les herbes fraîches parsemées dans l’assiette neutralisent les toxines des viandes (ou des produis cuits en général). C’est une bonne idée de saupoudrer des herbes sur les viandes (coriandre, persil, etc.) ou bien d’y presser un peu de citron.
  • Les fruits et les légumes crus sont un apport d’eau vitaminée de qualité. Ils apportent des fibres qui facilitent le transit intestinal et nous aide à nous sentir légers bien dans notre corps.
  • Certains fruits et légumes aident à réduire les cristaux bloqués dans les articulations (arthrite, arthrose). Le citron est particulièrement recommandé dans ce cas- là.
  • Ils entretiennent les vibrations cellulaires et apportent l’énergie vitale du végétal.
  • Antioxydants, ils protègent le corps des pollutions et des multiples stress oxydatifs de la vie moderne.

 

Manger vraiment tout cru ? 

 

Il est presque plus aisé de manger tout cru que tout vivant, car les adeptes du cru mangent aussi de la viande et du poisson cru (tartare, carpaccio, etc.). Passer au 100% cru parait un peu délicat surtout si on veut garder une vie sociale. Passer à 70% cru est beaucoup plus facile et on voit rapidement les bienfaits également à ce stade. On y arrive facilement avec un petit déjeuner de fruits, de céréales et de graines, un des repas composé d’une belle salade, d’oléagineux et de graines germées, une collation à base de fruits ou de fruits secs, et un dîner avec des crudités. Retenez cependant que de nombreux médecins considèrent que le tout cru est une hérésie. Alors, rien ne vous empêche de manger 50% d’aliments crus et vivants et 50% d’aliments cuits, et de tester si ça vous fait du bien en termes d’allègement et de vitalité. V.L.

 

3 questions à Marie-Sophie L, Naturopathe et raw-chef

 

Le Raw- Food, la cuisine crue, c’est quoi exactement ?

 

M-S. L . : c’est une alimentation essentiellement végétale, végane : elle se construit à partir de légumes, de fruits, de graines, de noix, d’algues, délaissant les céréales, et excluant les produits issus d’animaux à la seule exception du miel et du pollen. Elle s’élabore à l’aide de techniques qui excluent la cuisson au profit de la déshydratation en deçà de 42°C, de la germination, du broyage ainsi que la fermentation. C’est une cuisine éminemment vivante, brillante, d’une fréquence vibratoire élevée, qui apporte beaucoup d’énergie. Son objectif initial est d’alléger la digestion, d’optimiser la préservation des nutriments, des vitamines et des enzymes des aliments, ceux-ci étant détériorés par la cuisson. C’est aussi d’apporter à l’organisme une nourriture au plus près de ses besoins psychologiques, surtout maintenant que la toxicité de la cuisson a été dénoncée par des études scientifiques.

 

A qui s’adresse-t-elle ?

 

M-S. L. : Cette alimentation « de pointe » s’adresse à une population soucieuse d’échapper aux dérives alimentaires en trouvant et en maintenant un équilibre aux plans de la santé ainsi qu’aux personnes désireuses d’augmenter leurs performances et leur vitalité.

 

Quels sont ses bénéfices sur la santé ?

 

M-S. L. : Les scientifiques ont fait de nombreuses études sérieuses sur la question. Aux États-Unis, la «Raw-Food» est très suivie par nombre de sportifs, d’athlètes de haut niveau, de stars, parce que ses bénéfices sur la santé sont nombreux : meilleure acuité intellectuelle, plus grande faculté de récupération à l’effort, plus grande disponibilité à la vie, énergie décuplée, meilleure intuition, joie de vivre… je fais partie des personnes qui dorment peu et depuis que je mange cru, je ne ressens plus la fatigue.

 

POUR ALLER PLUS LOIN

 

Gast-raw-nomique !

 

Marie-Sophie L., fidèle à sa double approche de naturopathe et de Raw-chef, nous invite à expérimenter les bienfaits de sa cuisine. Une gastrawonie à la fois hautement vitalisante et délicieuse, qui participe d’un art de vivre dont elle nous délivre les secrets. Découvrez les bienfaits d’une alimentation vivante qui nourrit les sens et l’esprit grâce à un programme facile et rapide à adopter.

« L’alimentation crue – Naturellement healthy » de Marie-Sophie L., Albin Michel, 192 p., 12,90 €

 

Parlons cru !

 

« Je mange cru : Brûle-graisses, antifatigue, anti-âge …» de Stefan Lehner, Eyrolles, 256 p.

 

Propos recueillis par Valérie Loctin – Féminin Sénior – 1er Août 2019