L’innovation « GASTRAWNOMIE » s’invite à l’alcazar

Green innovation A l’Alcazar, mythique restaurant du 6ème arrondissement de Paris, vous proposez en complément de la carte habituelle une nouvelle cuisine 100% végétale et sans cuisson, servie à température ambiante.

 

En quoi consiste cette nouvelle approche culinaire, et quels sont ses bienfaits ?

 

Marie-Sophie L. Mon approche culinaire est une interprétation gastronomique ou plutôt « gastrawnomique », de la raw food californienne découverte il y’a une vingtaine d’années en Californie pour palier des problèmes de santé, allumer le contre feu de la malbouffe et même, selon les témoignages, permettre les rédemptions en cas de maladies grave, consiste à manger les aliments sans les dénaturer par la cuisson afin de bénéficier au maximum de leur potentiel nutritionnel. Les bienfaits sont évidents, et cette alimentation est très en vogue aux États-Unis auprès des sportifs, des chercheurs et des artistes … Je les expérimente avec joie depuis près de sept ans avec une grande récupération à l’effort, une énergie décuplée, une sérénité physiologique exquise, entre autres bénéfices tant sur le plan émotionnel. Cette nourriture a Changé ma vie… et j’ai changé ma vie pour elle en explorant son potentiel magnifique sur le plan gastronomique…à plein temps !

Ma priorité avant que de vous restaurer, c’est de restaurer notre relation avec le vivant, le végétal, notre relation intime et forte, passionnée et reconnaissante. Mon bateau, l’instant cru  est une ébauche d’arche de Noé. Avec les vers, dans la soute, qui produisent généreusement leur lombricompost, précieux jus noir, extrêmement qui nourrit et permet mes cultures hors-sol en bacs sur les écoutilles du bateau, et les abeilles en haut sur le toit de la marquise, qui pollinisent avec ferveur les plantes qui me font l’honneur de pousser sur le bateau avec tant d’élégance. Oui, je vois une élégance à pousser

 

D’où vient ce désir de faire partager cette « nouvelle cuisine » (dont vous êtes également l’une des pionnières en France) sur votre site L’instant Cru (www.linstantcru.com) ?

 

J’ai été tellement émerveillée par ma cuisine crue que j’ai tout de suite eu envie de partager cette bonne nouvelle en fondant L’instant Cru fut aussi celui d’y croire ! Ainsi, je me suis laissé dévorer par cette passion… pour m’en nourrir joyeusement, l’inscrire dans la réalité, et la partager. En ligne pour en enseigner les principes et dans les assiettes à travers des produits en magasins bio et la restauration, comme le mythique Alcazar qui accueil ma cuisine avec enthousiasme. Il faut que les cuisines d’Alcazar dirigées par le chef Guillaume Lutard, soient d’une qualité qui n’a d’égale que leur bienveillance…rare ! Sur mon site linstantcru.com, je ne promeus pas la raw food en général, mais l’interprétation que j’en fais. Je cuisine et je goute des vins depuis que j’ai 12ans. Je suis naturopathe depuis trente ans et « raw chef » depuis six ans. Ce que je transmets grâce à mes cours.
Entretien avec Marie-Sophie L. « Naturawchef », naturopathe depuis trente ans et « raw chef » depuis 2012, Marie-Sophie L. transmet son savoir avec ses programmes de formations en ligne et sur son site linstantcru.com, et a publié en avril 2018 l’Alimentation crue aux éditions Albin Michel. Elle est chef invitée à l’Alcazar, mythique restaurant parisien qui propose sa cuisine végétale et sans cuisson dans un menu L’instant Cru, en complément de la carte habituelle. Son premier fameux Bonne Foie, foie gras végétal et bio, est en vente sur notre site internet et dans les magasins bio

En ligne, et des centaines de vidéos, ce sont les fruits de sept années de solitude et de silence pour explorer ces nouvelles années de solitude et de silence pour explorer cette nouvelle expression culinaire et en élaborer la nouvelle grammaire. Le solfège sans fausse note ni faute de goût. Créer des recettes est un art exigeant et une science rigoureuse. C’est un métier. Le mien.
Ce type de cuisine reste encore largement confidentiel en France Quelle en est la raison ? Sous prétexte que cette nourriture est si bonne pour la santé, des amateurs exaltés s’en sont emparés pour faire un « gloubi-boulga » peu appétissant. Les recettes approximatives qui circulent sur le Net ou dans certains restaurants « crus » ne rendent pas justice à cette cuisine et, même, lui font du tort, car ils laissent penser qu’elle n’est pas glamour. Si vous persistez à penser que la raw food est un médicament en se limite à des crudités, venez d’urgence goûter le menu L’instant cru à l’Alcazar ! Vous serez séduits par les sensations, des textures, des parfums inédits, et pour cause : ma cuisine n’engage ni les protocoles ni les ingrédients de la cuisine traditionnelle.

D’où proviennent les aliments que vous cuisinez, et quelles techniques utilisez- vous ne cuisez plus ?

 

Ma cuisine est végétale et n’engage pas de produits d’origine animale, donc pas de produit laitier, pas de farine… pas de cuisson ! Alors, comment faire un gâteau ? Les nouveaux complices de ma danse culinaire sont les graines oléagineuses ,bourrées de protéines et de micronutriments, les sucres de fleur de coco et d’agave, aux indices glycériques très bas, les beurres de coco, d’amande et de cacao, les farines de graines germées sans gluten, etc. . Et, bien sûr, les fruits, les légumes, les racines, feuilles, les algues, les herbes, les fleurs… Une ronde joyeuse dont les nutriments précieux ne sont pas dénaturés par la cuisson pour nous transmettre les bienfaits et les parfums avec une intégrité, une franchise et une audace exquises ! Si je ne cuis plus, je déshydrate mes préparations pour les réduire ou les vendre croustillantes à 42°C, température en deçà de laquelle l’intégrité des enzymes et des vitamines est préservée, je mixe, je coupe, je broie, je lacto-fermente les légumes, réalise des fromages végétaux à base de graine et de noix… et je fais germer les graines en jaunes pousses revitalisantes !

 

Ce changement d’habitudes culinaires peut-il être facilement adopté par tout un chacun ? Nécessite-t-il un investissement initial (outils de préparation, etc.) ?

 

C’est un changement joyeux que de quitter l’autoroute de l’agroalimentaire et ses produits dénaturés pour s’engager en hors-piste sur le chemin de ma cuisine crue ! Mais il faut un bon guide et d’excellentes recettes… : les miennes ! Les bénéfices se font sentir dès les premiers repas ! J’ai tourné des centaines de vidéos pour vous accompagner pas à pas, de la découverte à la maitrise de ma cuisine végétale et crue. Je propose des programmes « découverte », « beauté » et une formation complète pour vous permettre d’inscrire ma cuisine dans votre paysage culinaire. Je vous montre quels ingrédients, quel matériel, quel blender utiliser et choisir pour limiter l’investissement qui devient de plus accessible avec le nouvel engouement pour la cuisine crue. Il ne s’agit pas de manger cru du jour au lendemain…surtout pas, mais de vous inviter à mettre de plus en plus de cru, de légumes et de fruits, bio évidemment, dans votre assiette, en découvrant de nouvelles sensations. Il est très important pour moi de prendre plaisir à manger. Nous faisons l’amour… pas tous, et plus ou moins, mais dans nos pays favorisés, nous mangeons trois fois par jour… au moins. Donc il est indispensable d’y prendre du plaisir, d’être conscient et reconnaissant de cette terre qui nous nourrit. La volupté est pour moi un point de fusion entre la matière et l’esprit. Se nourrir être un acte important sur tous les plans de l’être.

 

Manger est-il « un acte citoyen », comme le dit Alain Ducasse ?

 

Bien sûr ! Se nourrir est un acte politique. C’est aussi un acte d’utilité publique sur les plans individuels et collectif. La nécessité de manger bio et sain s’inscrit dans une perspective plus large que celle, légitime, individuelle, de faire des cacas bio ! Il s’agit de respecter notre planète et d’en assurer les ressources pour mieux en jouir et les partager équitablement. N’acceptons plus que notre faim justifie n’importe quels moyens, ils ne sont pas tous bons ! Chacun d’entre nous entend déjà non pas tous bons ! Chacun d’entre nous entend déjà non pas le chant, mais le hurlement des sirènes… d’alarme ! Le système pète de tous les côtés et l’alerte est déclenchée depuis longtemps déjà. Et même si nous ne sommes habitués, si, collectivement, nous sommes insensibles à ses cris, nous sommes tous touchés, directement ou indirectement d’autres humains que nous ne connaissons pas sur la planète, sans compter les animaux, la terre et ses fruits que nous maltraitons effroyablement sans réaliser à quel point c’est aussi que nous maltraitons…

 

Que conseillerez-vous à quelqu’un qui déciderait de se lancer dans l’alimentation crue ?

 

Je conseillerais de commencer par accorder à son corps un repas digestif. Ne manger que des pommes (ou un autre fruit) pendant toute une journée par exemple, pour remettre les compteurs à zéro, faire le ménage et le silence dans notre organisme pour mieux en entendre les besoins. Ça calme ! J’explique tout cela dans mon programme beauté, en ligne sur mon site ou dans mon dernier livre, L’Alimentation crue, paru en Avril aux éditions Albin Michel. Bien sûr, je l’inviterais à se nourrir à la source de la créativité avec les meilleures recettes et de tester celles qui sont offertes sur mon site. Des Spaghettis de courgette à la napolitaine et une tarte au chocolat pour un premier diner tout cru exceptionnel…mais ce n’est plus ce qui sort de ma bouche qui est important maintenant, mais ce qui va entrer dans la votre quand vous gouterez ma cuisine crue. Car sa véritable éloquence s’adresse à vos papilles… joyeusement !

Green Juin-Juillet 2018